urhaj aquitaine

Nous contacter
Urhaj Aquitaine Résidence Génilor Avenue de la libération
33 310 Lormont
T. 05 56 52 49 30 F. 05 56 52 49 30
Ce site est financé par :
Informations pratiques

Je m’organise...je visite, je trouve, je m’installe !


Cibler le type de logement : individuel ou collectif.T1,T2, T3...se calcule en comptant le nombre de pièces principales sans la cuisine, wc, salle de bain, garage et cellier.

Choisir le lieu de vie : commune, commodités (commerces/ transports en commun/temps déplacements)

Consulter les offres de location :
- Dans le parc privé : particuliers propriétaires, agences immobilières…
- Dans le parc public : organismes HLM

Sélectionner et déchiffrer une annonce : loyer, nombre de pièces principales, meublé ou non, surface, chauffage, jardin, garage, parking, ascenseur, étage/RDC, libre le…

Évaluer le budget logement (mini/maxi) :
 -  Le loyer ne doit pas dépasser les 30% des ressources

Estimer les frais d’entrée au logement :
-
Le dépôt de garantie (? un mois de loyer hors charges). Attention!  Le propriétaire peut exiger un garant.
- Le montant du premier loyer + les charges locatives
- L’assurance habitation obligatoire. Comparer les tarifs et le niveau de garantie
- Les frais d’agence éventuels (10% du loyer annuel hors charge divisé par 2 (supporté par moitié par el propriétaire)
- S’informer sur les aides possibles : allocations logement, avance dépôt de garantie, caution solidaire...

Anticiper les frais annexes et démarches administratives :
-
Factures des consommations : eau, gaz, électricité, téléphone (mensualisation possible)
- Ouverture et fermeture des compteurs : Electricité/Eau/Gaz
- Abonnements : Téléphone (fixe, portable)/ Internet ...
- Changement d’adresse en agence postale
- Taxe d’habitation : environ un mois de loyer/une fois par an (mensualisation possible)
- Redevance audiovisuelle : une fois par an

 Maîtriser les consommations d’eau et d’électricité en adoptant une éco-attitude pour une gestion durable de votre budget !

Prévoir les frais d’installation :
-
Achat de mobilier (rangements divers, literie) et équipement ménager (appareils ménagers, vaisselle ...).
- Pensez aux dépôts vente, bouche à oreille, petites annonces chez les commerçants de quartiers ... !
- Frais de déménagement : location véhicule

Site : http://www.jeunes.unhaj.org/

Je calcule mon budget mensuel !


SOS Loyers Impayés

Numéro Vert (appel gratuit) : 0 805 16 00 75

Je m’informe...des aides au logement !


CAF (Caisse d’Allocations Familiales Gironde) ou MSA /(Mutuelle Sociale Agricole) proposent 3 types d’aides dont le montant varie selon vos ressources, montant du loyer… :

- APL /Aide Personnalisée au Logement
-
ALS/Allocation de Logement à caractère Social
- ALF/Allocation de Logement à caractère Familial

Simulation possible sur internet ou mieux rencontrer un conseiller dans l’antenne la plus proche. Sites : www.gironde.caf.fr/ www.msa33.fr

Loca-Pass®  : avance sous la forme d’un prêt à 0% pour financer le dépôt de garantie d’une location dans le parc social ou privé, remboursable sur 36 mois maxi.  La garantie des loyers sur impayés dans le parc social pour les salariés du secteur privé (non agricole) pour les jeunes de moins de 30 ans. Site : www.actionlogement.fr
A savoir ! depuis le 1er janvier 2010, la garantie de loyers loca-pass est basculée vers le GRL pour les locataires du parc privé.

Pass-GRL®  (Garantie universelle des Risques Locatifs) : s’adresse aux propriétaires du parc privé et permet de couvrir totalement les risques de loyers impayés (charges comprises), les dégradations locatives sur toute la durée du bail. Site : www.grl.fr

FSL /Fonds de Solidarité pour le Logement : aide au dépôt de garantie pour les jeunes en CDD, en intérim, ou salarié à mi-temps pour l’accès au logement (prêt, aide de secours) sousconditions de ressources. Consulter une assistante sociale pour vérifier la recevabilité du dossier. Site : www.fsl33.org

Clé Aquitaine : aides à la caution locative et au dépôt de garantie à l’entrée des lieux pour les étudiants non boursiers, apprentis, stagiaires de formation professionnelle et élèves du secteur médical versée par le Conseil Régional d’Aquitaine.
Site :www.cle.aquitaine.fr                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            

FASTT /Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire : aide qui facilite l’accès au logement des intérimaires par des avantages sociaux équivalents à ceux de la plupart des salariés. Il propose entre autre de financer les frais d’agence immobilière. Site : www.fastt.org

Mobili-Jeunes® : aide pour les jeunes de moins de 30 ans travaillant dans les secteurs du bâtiment et des travaux publics, de l’hôtellerie, de la métallurgie, de la restauration, du tourisme ou des transports ou sortant d’un accompagnement par une mission locale ou un CLLAJ (Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes), ou ayant achevé un cycle d’apprentissage.
Site : www.actionlogement.fr

Mobili-Pass® : aide (non remboursable et sans intérêt) sous la forme d’une subvention cumulable avec d’autres aides (Loca-Pass …) réservée aux salariés en mobilité professionnelle dans une entreprise privée cotisant au 1% logement. Site : www.actionlogement.fr

CIL-Pass Assistance® : assistance en cas de difficultés passagères liées au logement proposée par les CIL/CCI aux salariés des entreprises privées. Site : www.actionlogement.fr

Conseils utiles...la relation avec le bailleur !


PREPARER SON APPEL TELEPHONIQUE : lister les questions à poser, se munir d’un agenda pour noter les informations de l’annonce, la date/heure/lieu de la visite…

PRESENTER SA SITUATION DE MANIERE POSITIVE (au téléphone ou lors de la visite). Un sourire s’entend !

PRETER ATTENTION A LA TENUE VESTIMENTAIRE, au vocabulaire, à la posture lors de toute rencontre, être ponctuel pour un rendez-vous …

SE FAIRE ACCOMPAGNER si possible. On voit toujours mieux à plusieurs !

RASSURRER LE BAILLEUR :

> Montrer que vous savez gérer un budget et un logement, mentionner le montant global de vos ressources.


> Justifier d’un tiers pouvant se porter caution pour vous


> Montrer  que vous connaissez les dispositifs d’aides : Loca-Pass, Pass-GRL, droits APL (produire une simulation CAF)

> Constituer un début de dossier (photocopies) :  pièce d’identité, avis d’imposition ou de non imposition, 3 derniers bulletins de salaires, contrat de travail ou de formation, notification Pôle Emploi, pensions (alimentaire, invalidité), bourses, notification de droits CAF ou MSA, facture (électricité ou téléphone), quittance de loyer si locataire ou attestation d’hébergement si hébergé par un tiers, taxe habitation, relevé d’identité bancaire ou postal...

> Montrez que vous êtes sensible au bruit, à la propreté des lieux, à l’environnement...

 

A SAVOIR !

Une demande de logement social peut être longue à aboutir (1 à 3 ans)
> Dépôt dossier : mairies et bailleurs sociaux (internet). Pensez à les renouveler tous les ans.

Les propriétaires privés sont parfois réticents à louer à des jeunes ? les rassurer

Les agences immobilières exigent des frais de commission (ou frais d’agence) payables à l’entrée dans le logement.

Pour tout paiement en espèces, demander obligatoirement un reçu. 

Le bail (ou contrat de location) : lire attentivement avant de signer. Il fixe les engagements entre vous et le bailleur. Conserver un exemplaire original signé. Il servira en cas de litige.

L’état des lieux d’entrée : être vigilant sur l’état général du logement. Faire noter les anomalies constatées (défauts, travaux éventuels). Ce document  est signé par vous et le bailleur. Conserver un exemplaire original. Il servira en cas de litige.

La quittance de loyer : délivrée mensuellement une fois le paiement acquitté. Conserver les originaux.

Le départ du logement : signifier par lettre recommandée le préavis de départ qui est de 3 mois réduit à 1 mois pour : les bénéficiaires du RSA, des raisons professionnelles : mutation, perte d’emploi…

 

 A EVITER !

Payer un organisme avant de trouver un logement :
Ex : les annonces proposées par les marchands de listes (vendues de 150 € à 200 € qui  ne garantissent pas de trouver un logement).

Se précipiter sur des annonces sans avoir évalué son budget logement.

Être en retard à rendez-vous de visite un logement/rencontrer une agence.

Signer le bail avant d’avoir envoyé le dossier Loca-Pass (réponse 8-10 jours) pour certains organismes du Loca-Pass.

Un peu de vocabulaire !


 

Le bail ou contrat de location
Obligatoire pur une location vide ou meublée, il établi en 2 exemplaires originaux et conservé par le propriétaire et le locataire. Il précise les droits et obligations de chacun : montant du loyer et du dépôt de garantie, durée du bail...Il comprend : l’état des lieux d’entrée, l’extrait du réglement de la copropriété, l’engagement de la caution solidaire, le dossier technique comprenant le diagnostic de performance énergértique, le constat de risque d’exposition au plomb; l’état des risques naturels, technologiques.

Pour un logement vide, la durée minimale est de 3 ans, si le bailleur est une personne physique. De 6 ans si le bailleur est une personne morale. Si le bailleur est l’office HLM le contrat est à durée illimitée.
Pour une location meublée, la durée du bail est d’un an et peut être réduite à 9 mois si le locataire est étudiant.

A savoir ! Un propriétaire ne peut imposer le prélèvement automatique comme mode de paiement du loyer.

 

Le dépôt de garantie
Appelé aussi caution, cette somme remise au propriétaire au moment de la signature du contrat de location. Il permet de couvrir les éventuelles réparations locatives ou les loyers impayés dus lors du départ.

Le montant est limité à 1 mois de loyer hors charges pour un logement vide et peut aller jusqu’à 2 mois pour un logement meublé.

La restitution totale du dépôt de garantie par le propriétaire doit se faire dans un délai de 2 mois à compter de la remise des clés, sous condition que le locataire ait rempli ses obligations (paiement des loyers et travaux lui incombant).

En cas de difficulté pour récupérer le dépôt de garantie, il faut écrire au propriétaire une lettre recommandée avec accusé de réception lui demandant le remboursement des sommes ou les justificatifs (devis) l’autorisant à garder en partie ou la totalité du montant.

 

 

Un peu de vocabulaire !


La caution
Le bailleur peut demander qu’une personne physique ou morale (organismes Loca-Pass ou bancaire) se porte caution, ou garante pour assurer le paiement du loyer et des charges en cas de défaillance du locataire. L’engagement de caution solidaire est un acte écrit qui comporte certaines mentions sous peine de nullité notamment : le montant du loyer ; les conditions dans lesquelles, le cautionneur peut résilier son engagement et sa signature.

Le loyer, les charges et la quittance

Le loyer
Dans le parc privé, il est fixé librement par le propriétaire à la signature du contrat de location. La révision du loyer est annuelle. Elle se calcule avec l’indice de référence des loyers publié par l’INSEE et ne peut être supérieure à l’indice. En contre partie, une quittance est délivrée au locataire.

 

Les charges

Elles s’ajoutent au paiement du loyer mensuel. Trois catégories de charges locatives : les dépenses d’entretien et de petites réparations des parties communes de l’immeuble, les consommations  d’eau et de chauffage si collectif, les taxes (enlèvement des ordures ménagères...).

 

La quittance de loyer

Attestation écrite obligatoire délivrée par le propriétaire à la demande du locataire. Elle prouve le paiement du loyer et des charges. Elle reprend les coordonnées du propriétaire et du bien loué.